Portrait d’une paysanne maraîchère

C’est pour des questions de droit à l’image tardif que je ne poste cette vidéo que maintenant. Il s’agit de l’interview de Lucie, cultivatrice de légumes et éleveuse de poules, que nous avons faite avec les enfants de l’accompagnement scolaire de Lamano (rappelez-vous, je vous en avais parlé ici).

Lucie n’est pas née dans un champ. Elle fait partie de cette nouvelle génération d’agriculteurs qui a choisi ce métier par conviction, pour apprendre quelque chose d’autre, ou encore pour changer de vie. Elle parle de son activité simplement; elle a envie que les enfants la comprennent. Et eux, ils ont beau être timides, ils ont choisi de bonnes questions. J’aime le portrait que cela rend.

Publicités

Tuto terminé!

Les élèves de l’école d’Abbaretz ont bien travaillé: ils ont écrit, tourné et joué un tuto pour apprendre à repérer les fake news sur internet.

Tout commence avec cet étrange tweet, affirmant que le maire du village a été vu au volant d’une voiture volante… L’inspecteur Lunettes et l’inspecteur Moustaches sauront-ils dévoiler la vérité?

Découvrez-le ici:

 

Attrapez-les tous

Pendant le début des vacances, j’ai encadré des ateliers de reportages imaginaires au CSC La Mano, à Nozay et à Vay.

Les reportages imaginaires, c’est un concept que j’ai testé lors de ma première résidence, dans trois médiathèques: je donne un flash info qui annonce un événement intrigant, et les enfants doivent enquêter grâce à leur imagination. Ils s’interviewent entre eux en jouant des personnages, inventent les réponses, les rebondissements. C’est léger, spontané et très rigolo. En fonction des supports, on réalise une grande enquête radio, un journal mural, et/ou un reportage vidéo.

Cette fois-ci, on est partis sur les Pokémons. Je vous laisse découvrir le flash info qui donne le thème:

Lire la suite « Attrapez-les tous »

Un vent de folie en Loire-Atlantique? *

(* c’est l’un des titres potentiels de notre fiction radio)

C’était la dernière séance de travail avec les jeunes de la Mission Locale, aujourd’hui. Notre histoire de préfet qui interdit le travail en Loire-Atlantique est presque terminée. La semaine dernière déjà, les jeunes du Foyer des Jeunes Travailleurs avaient imaginé l’ultime dialogue entre le préfet et la présidente de la République. Je ne vous dis pas comment ça finit: vous découvrirez tout cela en écoutant la fiction finale une fois que je l’aurai montée…

Lire la suite « Un vent de folie en Loire-Atlantique? * »

La Com’Com des enfants

Ce projet-ci, c’est un « work in progress ». La Com’Com des enfants est un outil que j’ai mis en place pour permettre aux Conseils Municipaux d’Enfants (CME) de la Communauté de Communes de publier sur un même support des petits contenus, de type vidéos, photos, textes.

L’outil n’a pas encore été lancé officiellement, je ne vous mettrai donc le lien que plus tard, quand ce sera fait. Pour l’instant, il s’agit d’une version « bêta », que les adultes qui encadrent les CME sont en train de tester. Le principe? Une sorte de webdoc, en beaucoup plus simple. Chaque CME est responsable du gros point orange qui représente sa commune. Quand on zoome dessus, on accède à toute une arborescence qu’ils pourront organiser comme ils le souhaitent: par thématique, par date, par support… Et y ajouter leurs productions et créations.

Lire la suite « La Com’Com des enfants »

Réseaux locaux, élus sociaux

En ce moment, ce blog pâtit un peu de mon manque de temps; je suis en effet très affairée à boucler certains projets, à l’approche des vacances. Parmi ces projets, la grande initiation aux réseaux sociaux, pour des élus locaux, et par des élèves de 4eme du collège Jean Mermoz de Nozay, que je ne présente plus. Cette initiation (dont je vous avais déjà parlé ici), c’était ce matin.

IMG_20180419_111343
Le maire de Nozay, Jean-Claude Provost, postant son premier selfie sur Instagram

Dans la grande salle informatique du collège, nous avons reçu 4 élus, dont la présidente de la Communauté de Communes, Claire Théveniau. Accueillis par le proviseur, Monsieur Blanchard, les professeurs de français, Madame Pignon, et d’histoire, Monsieur Legrand,  et le super comité d’organisation de l’initiation (monté en grande diligence deux jours auparavant), ils ont ensuite tiré au sort le premier réseau social dont ils allaient faire l’expérience. « Bonne chance », leur a lancé l’élève chargée du mot de bienvenue. Chaque élu a rejoint son réseau social: un groupe d’élèves, sur un PC ou un téléphone.

Lire la suite « Réseaux locaux, élus sociaux »

Parole de gendarme

Avec les enfants de l’accompagnement scolaire de La Mano (ceux du mardi, pas ceux du jeudi avec qui on est allés en reportage à la ferme), on est parti visiter la nouvelle gendarmerie, et poser toutes les questions qu’ils avaient préparées à l’adjudant chef Sébastien Ménard.

Des questions très pertinentes, d’ailleurs. Comment on se protège quand on est gendarme? Est-ce qu’on a peur des fois? Quels types d’intervention il y a? est-ce qu’il y a beaucoup de femmes dans la gendarmerie? comment on fait pour gérer la vue des blessures, du sang?

Lire la suite « Parole de gendarme »

Rencontre du 2.0eme type (à venir)

Le jeudi 19 avril aura lieu un événement pas banal, au collège de Nozay. Des élus locaux de la Communauté de Communes recevront une initiation aux réseaux sociaux préparée et animée par des élèves de 4eme.

L’idée, c’est de faire se rencontrer deux expertises: celle des élus, spécialistes, bien sûr, de politique locale; et celle des élèves, qui s’y connaissent bien plus que vous et moi quand il s’agit de réseaux sociaux.

Lire la suite « Rencontre du 2.0eme type (à venir) »

Une BAF au collège (une Brigade Anti Fakenews)

Le collège Mermoz de Nozay a désormais une BAF: la Brigade Anti Fakenews a pour vocation de vérifier les informations que croisent les collégiens au quotidien sur leurs réseaux sociaux. Et qui est responsable de ces vérifications? Eh bien d’autres collégiens: les 4emes de la classe média, encadrés par leurs profs de français et d’histoire.

Donc, le principe est simple: la BAF est constituée d’un petit groupe tournant d’élèves de la classe média. La BAF peut être saisie par d’autres collégiens, quand ceux-ci rencontrent des contenus louches, dont ils ne savent pas s’ils sont vrais ou faux.

(à écouter) Ambiance dans la classe pour la création de la Baf.

Lire la suite « Une BAF au collège (une Brigade Anti Fakenews) »

WordPress.com.

Retour en haut ↑